WALID II (AL-)


WALID II (AL-)
WALID II (AL-)

WAL 壟D II AL- (708/09-744) calife omeyyade (743)

Prince et poète arabe d’origine syrienne. Bien que fils du calife umayyade Yaz 稜d, Al-Wal 稜d II ne lui succéda pas directement car son oncle Hish m devint souverain des musulmans. Al-Wal 稜d n’accéda au trône qu’en 743 et pour peu de temps, car il fut assassiné en 744.

C’est un des personnages les plus controversés et les plus attachants de la littérature arabe. Les uns n’ont voulu voir en lui qu’un prince débauché, livré à ses passions, indigne du pouvoir; les autres soulignent qu’il fut un des premiers et grands novateurs de la poésie arabe. Au demeurant, il n’y a là rien d’inconciliable. Mais il faut corriger ce qu’il peut y avoir de partial et d’exagéré dans l’une et l’autre attitude. Écarté du pouvoir en 724 par son oncle, Al-Wal 稜d se plonge en effet dans des plaisirs effrénés. Il cède aux injonctions de son tempérament et vit en compagnie libertine. Vers 734, il quitte la cour califale et partage son temps entre le désert, où il se livre à sa passion de la chasse, et des résidences seigneuriales où se déroulent quelques orgies retentissantes. Il s’entoure de poètes, de chanteurs, de bouffons. Les belles femmes, artistes ou hétaïres, se joignent aux agapes. Devenu calife, il ne change rien à ses habitudes, au contraire. Sa cour accueille les poètes et les musiciens les plus célèbres de l’époque. Damas est tenu pour un lieu de perdition et le commandeur des croyants pour le responsable de cet état de fait. Un coup de force militaire y met fin.

Quelques années plus tard, la dynastie ‘abb side prend le pouvoir et noircit à dessein le portrait des califes umayyades pour justifier son coup de force. Les arguments ne lui manquent pas. Mais l’ordre établi a des valeurs dont l’innocence reste à prouver. Si Al-Wal 稜d scandalisa, il inquiéta aussi, pour des raisons qu’il convient au moins de citer. Face au rigorisme réel ou simulé, il a élevé un culte à une forme de liberté et au rejet de toute contrainte. Ce seigneur féodal a sans aucun doute aussi désiré passionnément retrouver l’existence libre de l’habitant du désert. Cela ne pouvait que se heurter aux dogmes de la religion d’État et du pouvoir centralisateur.

Al-Wal 稜d aima la poésie et la musique. Il admira, entre autres, Bashsh r ibn Burd, grand poète irakien dont les élégies amoureuses magnifient la tradition moderniste, qui fut exécuté, lui aussi, en 784. Parallèlement à la poésie de circonstances, servilement attachée au pouvoir, se développe en effet un langage nouveau qui fera la gloire de cet autre révolté que sera Ab Nuw s.

Il nous reste une centaine de fragments attribués à Al-Wal 稜d. Certains d’entre eux s’expriment dans une langue simple qui soutient avec beaucoup de bonheur un lyrisme intérieur surprenant à une époque où la bédouinité dominait encore la poésie. Tout ici est naturel, sincère, profondément touchant. Une sensibilité nouvelle se perçoit à chaque vers. Elle atteste de ce que le poète ne fut pas le déséquilibré condamné par une histoire écrite par ses vainqueurs. Il fut sûrement, aussi, un homme épris de liberté, passionnément attaché à la vie, qui sut se libérer des pesanteurs du dogme officiel pour vivre ses passions. Ce contre-portrait que l’on esquisse ici n’épuise pas la vérité d’Al-Wal 稜d, à coup sûr. Mais il n’est pas moins vrai celui que l’on s’est évertué à donner de lui. S’il y a quelque excès dans cette interprétation, c’est justement pour essayer de mettre un terme à un excès inverse qui a bénéficié, lui, de toutes les cautions.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Walíd II — Saltar a navegación, búsqueda Walid ibn Yazid o Walid II (d. April 16, 744) (árabe: الوليد بن يزيد‎) era un Califa Omeya, que gobernó a partir del 743 hasta 744. Él sucedió a su tío Hisham ibn Abd al Malik. La ascensión de Walid al trono fue… …   Wikipedia Español

  • Walid II — Walid ibn Yazid o Walid II (d. April 16, 744) (árabe: الوليد بن يزيد‎) era un Califa Omeya, que gobernó a partir del 743 hasta 744. Él sucedió a su tío Hisham ibn Abd al Malik. La ascensión de Walid al trono fue opuesta duramente por muchos en la …   Wikipedia Español

  • Walid — Walid, so v. w. Welid …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Walid — Walid, ibn Abd el Malik el …   Enciclopedia Universal

  • Walid — (né en 1947) fils du préc. Il lui succéda à la tête de la communauté druze et du P.S.P. Il est, depuis 1993, ministre des Personnes déplacées …   Encyclopédie Universelle

  • Walid I. — Walid I.,   W. Ibn Abd al Malik, 6. Kalif (705 715) aus der merwarnidischen Linie der Omaijaden, * 668, ✝ Damaskus 23. 2. 715, Sohn von Kalif Abd al Malik Ibn Merwan (* 646, ✝ 705). Unter W.s Herrschaft erreichte die Dynastie ihren Höhepunkt und… …   Universal-Lexikon

  • Walid I — Al Walid ben Abd al Malik Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Walid — Al Walid ist der Name mehrerer muslimischer Herrscher und Feldherrn: Al Walid I. (668–715), Kalif der Umayyaden in Damaskus (705–715) Al Walid II. (706–744), Kalif der Umayyaden in Damaskus (743–744) Chalid ibn al Walid (584–642), bedeutender… …   Deutsch Wikipedia

  • Walid I — Gran Mezquita de Damasco, construida por Al Walid I. Al Walid ibn Abd al Malik (árabe: الوليد بن عبد الملك‎) o Al Walid I (668 25 de febrero de 715)[1] fue un Califa Omeya, que gobernó entre 705 …   Wikipedia Español

  • Walīd, al- — ▪ Umayyad caliph also called  al Walīd I,  in full  Abū al ʿAbbās al Walīd ibn ʿAbd al Malīk ibn Marwān  born 668? died 715, Damascus [now in Syria]       sixth caliph (reigned 705–715) of the Umayyad Arab dynasty, who is best known for the… …   Universalium